Jour de lessive…

Sur un texte de Gaston Couté

Une musique de Gabriel Yacoub

Voici pour vos oreilles un morceau arrangé, enregistré, mixé, joué, chanté, masterié et pasteurisé par Bernard Lamailloux, avec la participation de Paul Lamailloux dans les refrains.

 


 

Je suis parti ce matin même
Encore saoul de la nuit mais pris
Comme d´écœurement suprême
Crachant mes adieux à Paris
Et me voilà, ma bonne femme,
Oui, foutu comme quatre sous
Mon linge est sale, aussi mon âme
Me voilà chez nous

(Refrain 🙂
Ma pauvre mère est en lessive
Maman, maman
Maman, ton mauvais gars arrive
Au bon moment
Maman, ton mauvais gars arrive
Au bon moment

Voici ce linge où goutta maintes
Et maintes fois un vin amer
Où des garces aux lèvres peintes
Ont torché leurs bouches d´enfer
Et voici mon âme plus grise
Des mêmes souillures, hélas!
Que le plastron de ma chemise
Gris, rose et lilas (Au refrain)

Au fond du cuvier où l´on sème
Parmi l´eau, la cendre du four
Que tout mon linge de bohème
Repose durant tout un jour
Et qu´enfin mon âme, pareille
A ce déballage attristant,
Parmi ton âme, ô bonne vieille,
Repose un instant (Au refrain)

Tout comme le linge confie
Sa honte à la douceur de l´eau
Quand je t'aurai conté ma vie
Malheureuse d´affreux salaud
Ainsi qu'on rince à la fontaine
Le linge au sortir du cuvier
Mère, arrose mon âme en peine
D´un peu de pitié (Au refrain)

Et lorsque tu viendras étendre
Le linge d´iris parfumé
Tout blanc parmi la blancheur tendre
De la haie où fleurit le mai
Je veux voir mon âme encore pure
En dépit de ce long sommeil
Dans la douleur et dans l´ordure
Revivre au soleil (Au refrain)

///////

Sur la pointe des pieds

violoncelle

Une chanson toute fraîchement écrite sur la pointe des pieds, comme son nom l'indique... A la mémoire d'un mec super... à qui je dois beaucoup 🙂

Pour l'écouter, cliquer ci-dessous, sur le bidule approprié, comme d'hab...


Sur la pointe des pieds

comme si ça pouvait l’aider

à atterrir sans bruit

il est entré dans la vie

il a ouvert les yeux

je crois qu’il était heureux

de dire bonjour

à tous ceux qui étaient autour

Sur la pointe des pieds

comme s’il voulait arriver

à embrasser la vie

l’a grandi p’tit à petit

a brûlé les étapes

s’est aussi pris quelques tapes

sur le bout des doigts

faut dire qu’il comptait sur ça

 
Sur la pointe des pieds

pour ne pas te déranger

presqu’en catimini

il est entré dans ta vie

et sans que rien n’y fasse

il a pris toute la place

tu t’es dit, ma foi,

que c’est beaucoup mieux comme ça

 

 

Sur la pointe des pieds

comme si ça pouvait l’aider

à faire moins de bruit

il a traversé la vie

et comme ça, mine de rien

il en a fait du chemin

c’est pas tous les jours qu’on voit

qu’on voit un type comme ça

 
Sur la pointe des pieds

Pour ne pas nous réveiller

Sans faire de bruit

Il est sorti de la vie

Il a fermé les yeux

Je crois qu’il était heureux

parti sans un mot

comme pour nous dire « à bientôt »

 

 

Sur la pointe des pieds

ce silence à nos côtés

c’est un énorme bruit

comme un grand trou dans nos vies

et quand c’est difficile

quand la vie est trop amère

quand c’est trop débile

quand il n’y a plus rien à faire

pour ne pas perdre le Fil

je pense à ce mec Super

///////

Chansons de ce mois de juin

Bonjour,

Deux chansons fraîchement enregistrées  cette fois-ci. Si vous voulez entendre ce que ça donne vous pouvez cliquer sur les bidules appropriés, comme d'hab...

  • Tout c'qu'est dégueulasse porte un joli nom

    Morceau de Romain DIDIER et Allain LEPREST, repris il y a quelques année par Olivia Ruiz...  j'ai découvert tout récemment cette chanson et ça m'a donné envie de la réorchestrer et de l'interpréter à ma sauce.
  • Toi mon enfant du bout du monde

    C'est ma toute dernière composition perso, inspirée par mon cadeau de fête des pères (un Ukulélé).
///////

Encore une chanson ??? Non !!! Si !

Encore une !

Voici "My Sweet Caroline", une chanson que j'ai écrite (en anglais, une fois n'est pas coutume 🙂 et composée, en hommage à Caroline Perks, compositrice australienne, amie de la nature et des animaux, avec qui j'avais pas mal échangé sur MySpace il y a quelques années...

Normalement le clip vidéo devrait s'afficher ci-dessous dans votre navigateur... Il ne vous reste plus qu'à cliquer sur le petit bouton "play"...

Avec une mention spéciale à Bertand Thomas pour son joli tableau, et pour l'ensemble de son oeuvre...

My sweet Caroline

She’s always online

When I go to MySpace

I can see her pretty face

 

My sweet Caroline

Will you ever be mine?

I feel I’ve no other choice

When I hear your sunny voice

 

She’s in love with earth and

All animals too

A million miles from her

Feel like being a roo

 

My sweet Caroline

Will you ever be mine?

I feel I’ve no other choice

When I hear your sunny voice

 

Paroles et musique : Bernard LAMAILLOUX – 9 juillet 2008

///////

Pluie d’été

Petite chanson sympa composée un jour de pluie d'été, en hommage à Henri Salvador et à mes adorables voisins...

Cliquez sur le bidule ci-dessous pour visionner le clip

///////

Elle habite rue du bout du monde…

Une chanson en hommage à Annick Jiros, qui habitait effectivement une rue qui s'appelait "Rue du bout du monde", quelque part en Normandie, à Neufchâtel-en-Bray, si mes souvenirs sont bons...

J'ai fait tout tout seul (paroles, musique, arrangements, enrregistrement des voix et des instruments, mixage audio et vidéo...) comme d'hab.

Cliquez sur le bidule pour visionner (et entendre) le clip.

Bien à vous,

Bernard

///////

Puisque vous partez en voyage…

Mireille et ses amis - Puisque vous partez en voyage

Bonjour, j'ai eu l'idée d'enregistrer un instrumental, repris à partir d'un vieux souvenir.

Il s'agit d'une chanson écrite et composée à l'origine en 1936, puis enregistrée à de nombreuses reprises depuis lors.

Une des versions les plus célèbres est celle chantée par Mireille et Jean Sablon.

Bien plus tard, Georges Brassens himself y est allé aussi de sa propre interprétation, dans son album N° 12 qu'il intitulait (déjà à l'époque) "Les chansons de ma jeunesse".

Une des dernières reprises en date est celle de Françoise Hardy et Jacques Dutronc en 2009.

 Puisque vous partez en voyage

Paroles : Mireille
Musique : Jean Nohain
Version instrumentale : Bernard Lamailloux décembre 2011

Voila. Bien à vous,

Bernard

///////

Out Of My Loops (un album de Martin Mey)

Bonjour,

Un pote à moi vient d'enregistrer un album... et ça, ça arrive de moins en moins souvent. Alors, si en plus c'est de la bonne musique, cela mérite largement un gros coup de pouce. Écoutez, régalez-vous, et faites marcher votre propre tam-tam si comme moi vous trouvez que le jeu en vaut la chandelle.

Album "Out Of My Loops"

///////

La Nuit de la Saint Jean…

Qui c'est qui était jeune et beau en 1977, mhhhh ?

Tout doucement, la nuit la plus courte de l'année est passée nous voir tout récemment, sans faire de bruit (contrairement à la "célébration de la musique amplifiée" qui me défrisera toujours). C'était la nuit de la St Jean... chanson de 1977 que j'ai eu l'idée d'enregistrer aujourd'hui, allez savoir pourquoi... (pour écouter, cliquez sur le petit bidule bleu).

 La nuit de la Saint Jean

Paroles : Robert Buissière
Musique : Bernard Lamailloux
Chanson écrite et composée en 1977, enregistrée et mixée
le dimanche 26 juin 2011 (vieux motard que Dijon :-)

 

Voila. Bien à vous,

Bernard

///////

Nouvel enregistrement…

Image d'un Quatuor à cordes
Un quatuor à cordes accompagne désormais Martin(e)

Martin(e)
Chanson écrite le 26 décembre dernier (vidéo réalisée "à la maison", clip déjà publié dans ce blog).

Enregistrée (enfin) le 28 mai 2011

Entièrement réalisée et moulée à la louche tout seul comme un grand, y compris l'écriture et l'enregistrement de parties pour quatuor à cordes (...une grande première 🙂

Cliquez ci-dessous pour écouter et/ou télécharger.

Martin(e)

Paroles et musique : Bernard Lamailloux
Chanson écrite et composée le 16/12/2010.
Enregistrement et mixage terminés
le 28 mai 2011.

Pour entendre le quatuor seul, c'est également possible, il suffit de cliquer sur ce lien.

Voilà. Bien à vous,

Bernard

///////