Destin inattendu de certaines âmes

âmes de violon

...Des chutes d'âmes,
...de jeunes âmes (n'ayant jamais servi),
...quelques bouts d'âmes,
...des âmes à la retraite,
...quelques vieilles âmes tassées,
...des âmes vrillées,
...des âmes fendues,
...des âmes sciées,
...certaines âmes desséchées naturellement,
...et d'autres âmes séchées au four.

C'est tout simplement la liste des différentes "chevilles de fortune" fabriquées par mon amie Martine Aguila le jour où elle a fabriqué une marche de bois pour mon pote Patrice Robert. Comme Martine est luthière, elle a contourné l'absence de toutes les chevilles de bois (elle n'en avait pas dans son atelier, et n'avait pas envie d'aller en chercher au Monsieur Bricotruc du coin) en utilisant à la place des petits bouts d'âmes de violons, bouts inutilisés pour diverses raisons, mais soigneusement conservés quand-même. D'où la liste du début, écrite par Martine elle-même à destination de Patrice, grand enfant qui fut tout ému d'apprendre que son mobilier comportait d'aussi prestigieux (et poétiques) éléments…


– Commentaires Facebook –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *