Elle habite rue du bout du monde (chanson)

Elle habite rue du bout du monde. Une chanson de Bernard Lamailloux

Le matin
elle pousse ses volets de bois
dans sa petite chambre en soupente
il fait soleil
y’a du café qui l’attend en bas
déjà elle est toute contente
demain elle ira faire son marché
c’est dans la rue d’à-côté

Elle habite rue du bout du monde
dans une toute petite maison
et sa vie à chaque seconde
ressemble à une chanson

Dans son jardin
il pousse tout un tas de choses
qui se regardent ou se mangent
et dans un coin
il y a toujours un bouquet de roses
une corbeille d’oranges
le mauvais temps elle ne connaît pas
chez elle il fait jamais froid

Elle habite rue du bout du monde
dans une toute petite maison
et sa vie à chaque seconde
ressemble à une chanson

Il y a aussi
près de la cheminée derrière l’abat-jour
une petite guitare
elle dit souvent
qu’elle aim’rait bien s’y remettre un jour
car il n’est jamais trop tard
là-bas le plus bel air qu’on entend
c'est la musique du vent

Elle habite rue du bout du monde
dans une toute petite maison
et sa vie à chaque seconde
ressemble à une chanson

C’est bien chez elle
et s’il fait si bon s’y reposer
chanter, faire de la musique
c’est qu’elle a
par dessus tout l’goût des choses vraies
et un sourire authentique
si jamais tu passais par là-bas
va lui dire bonjour pour moi

Elle habite rue du bout du monde
dans une toute petite maison
et sa vie à chaque seconde
ressemble à une chanson
Elle habite rue du bout du monde
dans une toute petite maison
et sa vie à chaque seconde
ressemble à ma chanson
Elle habite rue du bout du monde

 

Pour la vidéo, cliquer sur l'image ci-dessus.
Pour écouter le fichier mp3, cliquer sur la flèche "lecture" dans le petit player ci-dessous.


Paroles et musique : Bernard Lamailloux
Dépôt SACEM : 1987