La perle noire (chanson)

La perle noire. Une chanson de Bernard Lamailloux

C’est dans un beau pays d’épices
et de thé
qu’un jour de printemps sans malice
elle est née

Faut-il qu’il t’en souvienne
la joie venait après la peine
vienne la perle, sonne l’heure
les jours s’en viennent, le bonheur

Dans sa petite main, la tienne elle
a serré
et puis vos yeux, déjà qui s’aiment à
tout jamais

Faut-il qu’il t’en souvienne
la joie venait après la peine
vienne la perle, sonne l’heure
les jours s’en viennent, le bonheur

Sous tes doigts, cette perle noire
cueillie la nuit
déjà s’envole vers l’espoir
l’infini

Faut-il qu’il t’en souvienne
la joie venait après la peine
vienne la perle, sonne l’heure
les jours s’en viennent, le bonheur

Et près de vous tous ces visages
attendris
les frères, les sœurs, tout’ ces images pour la vie

A toi qui attends sur les marches que
vienne ton tour
le seul train qu’on peut prendre en marche
c’est l’amour

Faudra qu’tu t’en souviennes
la joie viendra après la peine
viendra la perle, sonn’ra l’heure
les jours s’en viennent, le bonheur

 


Paroles : Christiane CHAIX-BROUSSAUD, musique : Bernard Lamailloux
26/06/2002, dépôt SACEM juin 2002