Pleurer comme un enfant (chanson)

Pleurer comme un enfant. Une chanson de Bernard Lamailloux

Ils étaient trois, ils riaient
ils sont venus t’embêter
et ils ont même pris ton goûter
tu t’en veux, tu serres les dents
tu n’peux même plus faire semblant
ça va exploser, tu le sens

Pleurer comme un enfant
y’a pas besoin d’autre chose
pour aller de l’avant
y’a que ça à faire si tu l’oses
si tu prends les bonnes armes
la vie viendra sans dire un mot
elle sèchera tes larmes
parce qu’il n’y a rien de plus beau

Tu lui as dit que tu l’aimais
elle t’a souri, l’air gêné
t’as bien compris qu’c’était râpé
même si elle te trouve très sympa
ton amour elle n’en veut pas
qu’est-ce que tu vas faire de ça

Pleurer comme un enfant
y’a pas besoin d’autre chose
pour aller de l’avant
y’a que ça à faire si tu l’oses
si tu prends les bonnes armes
la vie viendra sans dire un mot
elle sèchera tes larmes
parce qu’il n’y a rien de plus beau

Il était sur le bas-côté
tu lui as dit de monter
il savait même pas où aller
tu l’as rapproché un bout
tu lui as donné deux trois sous
et t’as roulé comme un fou

Pleurer comme un enfant
y’a pas besoin d’autre chose
pour aller de l’avant
y’a que ça à faire si tu l’oses
si tu prends les bonnes armes
la vie viendra sans dire un mot
elle sèchera tes larmes
parce qu’il n’y a rien de plus beau

ils sont venus pour juger
si tu f'sais bien ton métier
mais ils ne savent rien, ou si peu
ils t’en veulent à mort ces gens
parce que dehors comme dedans
t'es cinq cent fois plus belle qu’eux

Pleurer comme un enfant
y’a pas besoin d’autre chose
pour aller de l’avant
y’a que ça à faire si tu l’oses
si tu prends les bonnes armes
la vie viendra sans dire un mot
elle sèchera tes larmes
parce qu’il n’y a rien de plus beau...


Pour écouter le fichier mp3, cliquer sur la flèche "lecture" dans le petit player ci-dessous.


Paroles et musique : Bernard LAMAILLOUX – 29 mai 2004
Dépôt SACEM : juin 2004

Si vous devez pleurer, pleurez comme un enfant. Vous avez été enfant autrefois, et pleurer et l’une des premières choses que vous avez apprises. Et puis, cela fait partie de la vie. [...] Avez-vous déjà remarqué comment les enfants s’arrêtent de pleurer ? Quelque chose les distrait, attire leur attention vers une nouvelle aventure. Les enfants cessent de pleurer rapidement. Et c’est ce qui vous arrivera, mais seulement si vous pleurer comme un enfant.
[Paulo Coelho, "Maktub".]