Quand on sera vieux (chanson)

 

Quand on sera vieux - une chanson de Bernard Lamailloux

 

Quand on s'ra vieux on s'bidonnera
sûr qu'les jeunes
nous comprendront pas
on bousculera leurs p'tites habitudes
pendant qu'y regarderont
"des chiffres et des lettres"
nous on fouillera
dans toutes nos vieilles cassettes
pour écouter
un vieux Jonasz à plein tube

y diront
"vous le vieux, savez pas vous tenir"
en entendant ça nous on sera
morts de rire
mes pauvres enfants j'vais vous dire
pour votre malheur
on n'a aucun sens des valeurs

Quand on s'ra vieux on s'rappellera
qu'avant c'était pas toujours la joie
on s'ra bien contents d'être à la retraite
les p'tits battants, les p'tits Tapie
diront "franchement c'est pas permis,
ces vieux-là ils n'en font qu'à leur tête

Dites, comment c'était la vie sous Mitterrand ?"
nous demanderont
nos arrière-petits enfants
"...est-ce que vous étiez
un peu plus sages au moins ?
aujourd'hui vous n'respectez rien"

Quand on s'ra vieux
nous on s'aimera
toujours plus fort, ce sera la joie,
ça étonnera tout le monde à notre âge
toute la nuit y resteront crispés
sur leurs gentils p'tits oreillers
en nous entendant faire
tout notre tapage

y diront "ça dépasse les bornes
ce truc-là
on leur a pourtant bien dit
qu'ça donne le sida
tout à l'heure y vont nous casser
tous les murs
ou partir avec not' voiture"

Si ça s'trouve c'est même pas vrai
p'têt' que j'me fais des idées
p'têt' que j's'rai un vieux teigneux
ou que chuis déjà gâteux
j'me prépare un bel avenir

Quand on s'ra vieux, nous on fera
la musique qui nous plaira
et on ne lâchera jamais nos guitares
avec tous nos potes après la soupe
on formera un sacré bon p'tit groupe
" nous on est une bande de vieux,
on se marre ! "

on ira s'asseoir 'vec Renaud,
sur son banc
ensemble on regardera passer tous... les passants
et l'père Vassiliu devant sa
maison d'amour
d'un geste nous fera " bonjour "

Quand on s'ra vieux, on sera partout
et faudra bien faire avec nous
sûr qu'on trouvera même encore
plus vieux, plus fou, et plus fort
Ringo Starr aura bien plus
d'sixty four.


Pour écouter le fichier mp3, cliquer sur la flèche "lecture" dans le petit player ci-dessous.


Paroles et musique : Bernard Lamailloux (8/02/1989).
Dépôt SACEM février 1989