Plus belle Venise – La Première

Mon pote Tony est un ami de très très longue date. Je le connais depuis le lycée, où il était président du foyer des élèves. Par la suite je l'ai retrouvé à la fac, où il faisait des études d'italien, et encore une fois à l'époque où j'étais pion au lycée Jean-Perrin à Marseille, dans les années 80. Nous étions de nouveau collègues...

Après ça je suis allé vivre un peu partout, aux quatre coins de l'hexagone comme disait l'autre, et j'ai ainsi perdu la trace de pas mal de monde. Tony est une des rares personnes que j'ai pu retrouver et avec qui j'ai gardé le contact après toutes ces années.

Plusieurs fois par an, on se fait un petit resto tous les deux, et nous nous racontons nos vies, ce qu'elles deviennent. Nous échangeons aussi beaucoup sur nos passions communes, la musique, et aussi le théâtre.

Car nous avons aussi une chose en commun : la pratique du théâtre amateur. Tony a fondé il y a pas mal d'années une troupe de commedia dell'arte qui s'appelle TIRAMISU.

Avec sa troupe ils se produisent pas mal sur les planches de la région et d'ailleurs, ainsi que dans plusieurs festivals de théâtre amateur.

C'est ainsi que j'ai pu aller les applaudir samedi dernier au festival de théâtre amateur de Chateauneuf-les-Martigues / La Mède qui se tenait les 9 et 10 octobre dernier dans ma région.

Pour Tiramisu, c'était la toute première fois qu'ils donnaient "Plus Belle Venise", leur toute dernière pièce, donc (précisons qu'ils proposent des créations, pour l'essentiel). Je m'y suis rendu, d'abord pour aller applaudir Tony et ses amis, et ensuite parce que j'avais beaucoup apprécié leur pièce précédente ("Un vénitien en Turquie").

Ce fut un régal ! De l'humour, de l'émotion, des tas d'allusions complètement anachroniques directement connectées aux préoccupations ou aux mœurs de notre époque... J'en suis ressorti à la fois tout ému et tout joyeux.

Tout le monde m'a estomaqué. Aurélie (fille de Tony) s'est aussi bien  illustrée en "Barbie du XVIIe siècle" qu'elle nous avait précédemment éblouis en "Tranche fesses la piratesse", femme au caractère explosif. Pouvoir endosser avec autant de brio deux costumes aussi différents, cela force le respect (enfin, le mien, déjà...).

Oriane, autre fille de Tony, est toujours aussi époustouflante dans ses interprétations "second degré" de femme fatale. On sent chez elle beaucoup de recul, de philosophie... mais en fait je dis peut-être ça juste parce que je connais un peu son histoire, allez savoir...

Le plus rigolo c'est que ces deux soeurs dans la vie sont aussi soeurs dans la pièce, et que leur papa dans la vie est aussi leur père dans la pièce (personnage de "pantalone").

Une mention plus que spéciale à Coralie, que je connaissais un tout petit peu par FaceBook interposé... Elle a un visage hyper marrant, incroyablement mobile et en même temps très beau. On voit bien que quand elle joue, elle ne "se" la joue pas du tout, malgré son immense talent. Tant pis si je l'embarrasse en écrivant ceci, mais je persiste et signe (on n'a que ce qu'on mérite, na !).

Une dernière mention pour mon vieux pote Tony, que j'ai encore été très heureux d'applaudir à tout rompre. Pour moi il représente un peut tout ce à quoi je crois... A savoir que nous pouvons, que dis-je, nous devons continuer à faire les clowns quoi qu'il arrive, histoire de réitérer notre pied de nez à toute les saloperies que la vie peut nous réserver... Ainsi j'ai été très heureux de surprendre mon ami  en flagrant délit d'écrasement d'une larmette furtive d'émotion à la fin, alors que nous étions tous debout pour une "standing ovation" bien méritée. Il faut dire que j'étais aussi ému que lui.

Il n'arrive pas aux hommes ce qu'ils méritent, mais ce qui leur ressemble...

Présentation de la pièce
« Plus Belle Venise »

ou L’affresco salvatore

A Venise, tout pourrait aller pour le mieux si une décision du Doge ne venait menacer gravement l'intégrité du quartier de la Bella di Maggio.

Au milieu des intrigues amoureuses et des projets de mariages, la résistance s'organise, le peuple se révolte ...

Mais l'art viendra au secours de la bonne cause et tout finira par rentrer dans l'ordre.

Distribution :

Zoccolino Guy Vassallucci
Frizzolina Coralie Landin
Nebiolo Pascal Pons
Pantalone Tony Baldo
Dottore Alain Hurtado
Faletti Didier Françaix
Malvina Oriane Baldo
Volpino Cédric Debarbieux
Biancollela Aurélie Baldo
Bellino Chistophe Rubcic
Capitan Jean-Paul Bourguet
Giravolta Claudie Neuveut
Paganino F.Xavier Agostini
Pulcinella Marine Ricard

Mise en scène : Guy Vassallucci

Assisté de Claudie Neuveut

Régie Lumière : Marion Agresti

Son : Jonatan Francone

Diaporama des photos que j'ai prises à cette occasion :

http://www.flickr.com/photos/lamailloux/sets/72157625134269906/show/

Site web de la compagnie :

http://www.cie-tiramisu.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *