Choses en soie : une chanson de Jean-Michel Philibert

Jean-Michel Philibert à la guitare

Jean-Michel Philibert est un des meilleurs auteurs composeurs interprètes que je connaisse. Je le connais depuis l'enfance, depuis les kilomètres et le temps ont mis quelques barrières entre nous, mais nous faisons de notre mieux pour nous efforcer de les abolir, à de trop rares moments.

J'ai le plaisir de vous transmettre ci-dessous une interprétation toute personnelle que j'ai faite d'une de mes préférées parmi ses chansons (ce garçon en a écrit et composé des tonnes !).

Vous trouverez ça sur le lien suivant :


Les paroles :

 

Choses en soie (Paroles et musique : Jean-Michel PHILIBERT)

Avant de te connaître
J’étais pas du tout comme ça
C’est comme pour les lettres
L’enveloppe ça me laissait froid

Mais quand tu t’habilles
Te déshabilles
Mes yeux s’amusent
Et avec mes doigts

Toutes ces ficelles
Ces drôles de bretelles
J’vois bien qu’c’est pas
Une mauvaise chose en soi
Choses en soie
En satin
Si petit
Si malin

« Satin » du miracle
Cette intimité
Ça tient ou ça craque
Pour c’qui est de craquer
Toutes ces ficelles
Ces drôles de bretelles
C’est comme une guitare
Ça vous lâche pas les doigts

Ça tient du miracle
A côté d’la plaque

J’ai été quand j’méprisais
Les dessous féminins
Dessous chics
Prisunic
Je méprise
Plus rien du tout…

Toutes ces dentelles
Cela va de soi
Ne masquent pas celle
Qui me va tout droit

Au cœur, toi ma belle
Ta peau m’ensorcelle
Je soupire après
Le satin de tes bras

Lorsque tu m’appelles
Rondeurs et sourire
Pour la p’tite agrafe
Qui ne veut pas s’ouvrir
Choses en soie
En satin
Si petit
Si malin

Avant de te connaître
J’étais pas du tout comme ça
Y’a toujours moyen
D’un peu devenir « soie »


Voilà. Bien à vous,

Bernard

 

///////

Amour, amitié

 

Pierre Vassiliu et Bernard Lamailloux en 1980

 

Cette année-là, j'avais eu la chance d'être invité pour quelques jours au centre de vacances de Clermoulins, dans le Doubs. Le dernier soir, Pierre Vassiliu y donnait un concert.

Au moment de chanter son dernier titre, l'artiste demande aux musiciens qui l'accompagnent de quitter la scène, puis propose aux spectateurs qui le souhaitent de venir carrément sur scène s'emparer d'un des instruments laissés disponibles, pour venir improviser avec lui un accompagnement pour le  dernier morceau de son tour de chant.

Mes amis m'ont alors littéralement poussé sur la scène (en fait ils n'ont pas eu beaucoup à insister), et l'un d'eux a même immortalisé la scène sur un cliché !

Ensuite nous sommes allés dîner en petit comité avec le monsieur et son équipe (rappelons que j'étais pote avec les organisateurs). Le repas fut mémorable, et Vassiliu s'est montré aussi sympa et humain en petit comité qu'il l'avait été sur scène auparavant.

Aujourd'hui ce monsieur n'est plus, et j'ai eu l'idée de reprendre une des chansons qu'il chantait à l'époque, en s'accompagnant lui-même à la guitare. J'adore ce texte et cet accompagnement beaucoup plus subtil qu'il n'y paraît à première ouïe…

 

///////

Les cairotes sont cuites…

 

Franck Houdoire - Alias Monsieur Copain, auteur de la version originale de la chanson "Les cairotes sont cuites".

Mon ami Franck aime bien dire de sornettes...
Ensuite il flaque tous ces trucs sur internet...

En fait l'histoire est un peu plus compliquée : Franck Houdoire (alias Monsieur Copain) est un auteur compositeur interprète que j'ai connu sur... Myspace, un réseau social aujourd'hui oublié (ou presque) qui était très prisé des musiciens, à l'époque. On y mettait nos morceaux en ligne en un rien de temps (audio seulement, la plupart du temps), et on attendait tous plus ou moins fébrilement les avis des autres (sur un mode "J'ai bien apprécié tes morceaux, maintenant si jamais tu veux écouter les miens c'est par là..."). Ah là là ma pauv'dame, c'était toute une époque" 🙂 Continuer la lecture de « Les cairotes sont cuites… »

///////