Acharnement ou lâcher-prise ?

grillage ou hirondelles ? métaphore pour le lâcher-prise

Attitude et circonstances...

L'attitude, c'est quoi ? Le conte du jardinier chinois et de sa binette, histoire déjà publiée dans ces colonnes, nous a montré à quel point nous devons apporter de l’importance à une chose qui nous vient assez peu à l’esprit, curieusement :

L’attitude appropriée…

En effet, nous avons parfois tendance  à porter des jugements un peu hâtifs sur les comportements. Tous les comportements… Les nôtres, ceux de nos apprenants, mais aussi de nos semblables en général !

Par exemple, examinons le cas de la fuite. La fuite est considérée comme une chose à ne pas faire, comme un synonyme de lâcheté, voire de démission… Mais si ma maison prend feu et que je ne fuis pas, je risque la mort !

De même, la passivité n’a pas bonne presse non plus… Or, si un frelon se pose sur mon bras, la meilleure chose que je puisse faire, c’est de rester zen, calme, et le plus passif possible (…bon, sauf si je m’appelle Lucky Luke, c’est vrai… mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et – en pareil cas – je n’ai pas trop intérêt à rater mon coup 🙂  ).

Rappel de la différence entre attitude et comportement

L’attitude est « l’état d’esprit » d’un sujet (...ou d'un groupe). C’est une prédisposition mentale à agir de telle ou telle façon. Elle désigne surtout une intention et n’est donc pas forcément observable.

Le comportement est la partie de notre activité qui est perceptible par les autres. Il peut être décrit comme l’ensemble des actions et réactions (mouvements, modifications physiologiques, expression verbale, etc.) d’un individu dans une situation donnée.

Exemple :

  • Je suis très énervé dans ma voiture : j’ai une attitude agressive…
  • Je fais une queue de poisson : j’ai un comportement agressif.

Les circonstances

Ce qui fait qu’une attitude est appropriée ou non, ce sont toujours les circonstances dans lesquelles cela se passe. Les éléments présentés ci-dessus nous en ont fait la démonstration, s’il était besoin. D’ailleurs, la Justice des hommes, dans sa grande sagesse, ne parle-t-elle pas de « circonstances atténuantes », mais aussi de « circonstances aggravantes » avant de qualifier précisément un fait ?

Peut-être est-ce là un signe que les circonstances y sont pour beaucoup… mais aussi que nous devons parfois fournir un effort pour leur accorder toute l’attention qu’elles méritent, avant de porter un jugement !

La matrice des attitudes et des circonstances

J’ai préparé à votre intention une série de ressources pédagogiques portant sur ce sujet. Aujourd’hui, je vous propose de visionner une première vidéo qui vous présentera ce qu’on peut appeler la matrice des attitudes et des circonstances.

Ainsi, pour illustrer ceci à l'aide d'un exemple concret, nous nous efforcerons de donner quelques éléments de réponse à des questions telles que :

  • Quand faut-il dépenser de l’énergie ?
  • Qu’est-ce que le lâcher prise ?

La ressource : "Acharnement ou lâcher-prise"


 


– Commentaires Facebook –

Le Petit Abécédaire...

"Un ouvrage bien documenté, écrit par quelqu'un qui sait de quoi il parle et qui le fait avec clarté humour et éthique. Les exemples et les conseils sont judicieux et très utiles. Je le recommanderai avec plaisir.."

Josiane de Saint Paul

Quel livre ! Un travail de moine. D'une grande originalité. J'ai à peine commencé à le parcourir et, déjà, je le savoure. Je vais d'ailleurs continuer à le déguster lentement. Bravo !

Serge Marquis


– Commentaires Facebook –

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.