Étienne Klein à France Inter : “Le pouvoir politique, ça n’est pas de la médecine appliquée”

Étienne Klein à France Inter en juillet 2020

Bonjour, je voudrais vous parler de l’interview d’une vingtaine de minutes qu’a donnée le physicien et philosophe des sciences Étienne Klein à France Inter . C'était le 2 juillet dernier à l’occasion de la parution de son dernier opus : « Le goût du vrai ». Vous en trouverez quelques extraits ci-dessous.

Les thèmes abordés par Étienne Klein dans l'interview

Tout d'abord, il y est largement question de l’arrivée en force dans l’espace public (à l’occasion de la crise du coronavirus) de tout un tas de scientifiques, pseudos ou pas. Y est également traitée la question de l'ultracrépidarianisme. Il s'agit du biais cognitif qui fait qu’on parle avec assurance de sujets qu’on connait peu ou mal. Il a également été question de l’effet Dunning Kruger qui amène tout un chacun à surestimer ses propres compétences (lors d'un échange de vues, par exemple...).

À propos de science...

À propos de la science, Étienne Klein nous dit : « La science ce n'est pas [juste] un scientifique qui parle, c'est plutôt l'organisation de la controverse. Comme le disait philosophe Karl Popper, la science est la coopération amicale des citoyens de la communauté du savoir. Donc, avant de réussir à faire parler un bout du réel, il faut commencer par s'engueuler ».

Qu'est-ce qu'une parole d'expert ?…

[...] Un expert c’est quelqu’un qui peut parler ce que l’on sait et aussi de ce que l’on ne sait pas. Et donc, un expert, lorsqu’il ne sait pas, devrait dire tout simplement « je ne sais pas ». Sauf que s'il dit « je ne sais pas » ou s'il fait des phrases ou truffées de conditionnels, il va être médiatiquement dépassé. Par quelqu'un qui tranche les questions avec un ton très assuré. Or quand on est angoissé (ou du moins dans le questionnement), nous avons naturellement besoin de certitudes et nous allons tout naturellement les trouver là où quelqu'un nous les propose.

Confusion entre informations, connaissances, croyances et commentaires

[…] Dans beaucoup de canaux de communication circulent à la fois des informations, des connaissances, des croyances et commentaires. Les statuts respectifs de ces différents éléments se contaminent. Les connaissances sont considérées comme les croyances d'une communauté particulière.. Les croyances sont considérées comme des connaissances d'un certain type, etc. Tout ceci crée une très grande confusion…

Voilà donc ce qu’on pouvait entendre – entre mille autres choses passionnantes – de la bouche d’Étienne Klein à France Inter ce jour-là.

Fort heureusement on peut encore visionner ce moment (jubilatoire pour l’esprit à mes yeux) sur YouTube (Cf. ci-dessous).



Voilà. Bien à vous !

P.S. : Si vous souhaitez lire mes autres cous de coeur (ou coups de gueule...) c'est ici que ça se passe...

 

 


– Commentaires Facebook –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *