humour  (20 articles)

C’est l’histoire d’un mec… Ah bon, vous la connaissez ?…



///////

Acqua Alta : la librairie vénitienne des chats et de Dr. Miaus

Alta Aqua, la librairie (tête de gondole :-)

Venise est une ville de rêve, la plus belle du monde, dit-on, avec ses canaux, ses palais et ses célèbres ponts. Mais elle a aussi son lot de défis, dont une inondation récurrente, appelée "acqua alta". L'acqua alta est une menace constante pour Venise, ville bâtie sur pilotis. Cette particularité géographique a donné naissance à une librairie unique en son genre : la librairie Acqua Alta.

Située dans le quartier de Castello, à quelques pas de la place Saint-Marc, cette librairie est installée dans une très vieille maison au style bien particulier.

L'intérieur de la librairie est un véritable labyrinthe de livres. Certains sont rangés dans des gondoles (… des vraies !), des baignoires, des barques et même des éviers. En plus d'être originale, cette disposition permet de protéger les livres des inondations.

Outre son architecture unique, la librairie Acqua Alta est également connue pour sa collection de livres anciens. On y trouve des ouvrages de toutes les époques, sur tous les sujets.

Mais ce qui rend cette librairie vraiment spéciale, ce sont ses chats. Ils sont partout, se prélassant sur les piles de livres ou se promenant nonchalamment entre les clients. Leur présence rassurante et apaisante contribue à créer une atmosphère chaleureuse et accueillante.

Un lien particulier avec Venise

Davide Borella, alias Dr. Miaus, et son héros Tigrillo

À l'époque où j'ai découvert cette librairie, je suis tombé par hasard sur de petits opuscules signés d'un certain Davide Borella, alias Dottor Miaus. Ce monsieur écrit et dessine des choses hilarantes en se plaçant systématiquement du point de vue… d'un chat ! Pour couronner le tout, il est vénitien, et entretient donc une relation toute particulière avec la librairie Acqua Alta.

En effet, Davide vit à quelques pas de la librairie. Ayant toujours été un amoureux des livres et des chats, il a trouvé en la librairie Acqua Alta un endroit idéal pour partager sa passion.

Mais Davide Borella est aussi un auteur prolifique. Il a publié de nombreux livres et albums d'humour, dont certains ont été traduits dans plusieurs langues. Ses œuvres sont appréciées pour leur humour absurde et leur sens aigu de l'observation de nos amis les félins.

Une collaboration fructueuse

Depuis que j'ai découvert son œuvre, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec Davide à plusieurs reprises. Nous ne nous connaissons pas encore "de visu", mais avons beaucoup échangé sur nos passions communes, et nous avons rapidement sympathisé.

Il y a quelques jours, nous avons décidé de collaborer pour créer un clip vidéo à partir de ses dessins. J'ai donc écrit une chanson pour l'occasion, et Davide a réalisé les illustrations. Le clip, intitulé "Vous connaissez mon chat", a été publié sur YouTube.

Cet accord m'a enchanté car d'habitude c'est toujours un peu compliqué pour moi, une fois mes chanson composées, de proposer une matière intéressante pour l'étape du "clip", comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire

À l'arrivée, chacun de nous deux est très fier de ce clip, qui semble plutôt bien accueilli par le public. Il se veut une illustration humoristique de la relation si particulière qui unit les chats et les humains.

La parole est maintenant au Dr Miaus...

Permettez-moi de laisser maintenant la plume au célèbre Dr. Miaus :

L'HISTOIRE DE LA LIBRAIRIE ACQUA ALTA

Parmi les invités qui sont venus nous rendre visite à Milan, il y a aussi Gattolino, un chat dont personne ne connaît l'origie, mais qui a une belle histoire dans laquelle se mélangent créativité et réussite.

Le petit Gattolino a été retrouvé dans les rues de Venise alors que, en proie à une solitude criante, il répétait à plusieurs reprises la phrase "Peux-tu porter ton sac à dos à la main, peux-tu porter ton sac à dos à la main ?".

Le parallèle avec le protagoniste du film Mercury Code, Simon Lynch, était clair, sauf que ce qui a sauvé le protagoniste de l'oppression du monde n'était pas Bruce Willis, mais Tiger et Dominique : deux chats qui, pour masquer ce très étrange stéréotype, on imaginé d'utiliser le local où ils vivaient comme une librairie très exiguë où chacun devait porter un sac à dos à la main.

À ce moment-là, le petit chaton connut le bonheur parfait, puisqu'il pouvait répéter sa phrase encore et encore, ainsi il a grandi heureux ! Pour célébrer l'anniversaire de la désormais célèbre Librairie Acqua Alta et le sauvetage de Gattolino, la firme Game Miao System a même lancé le jeu vidéo officiel dans lequel le gagnant est celui qui parvient à retirer le plus de sacs à dos aux visiteurs. La liste des personnages est bien remplie, mais le plus attachant est certainement Gattolino.


Saviez-vous que la Librairie Acqua Alta :

A) a désigné le Dr. Miaus comme le meilleur employé de l'année 2021.

B) a déclaré le Dr. Miaus vainqueur dans la catégorie «Auteurs qui offrent le tiramisu à tous».

C) a décerné au Dr. Miaus le titre très convoité de « Seul employé de librairie qui peut s'asseoir sur un tabouret pendant toute la durée de son temps de travail en faisant semblant de travailler ».

D) a essayé de heurter le Dr. Miaus avec la voiture, mais il l'a raté !

Extrait de " FELINITY FAIR " de Dr. Miaus, - ©2023, 1ère Édition. 60 p, 21x14 cm.
Disponible (en italien) à la librairie Acqua Alta (Venise) ou auprès de l'auteur ( www.dottormiaus.wordpress.com )

Conclusion

Le Livre "Felinity Fair" de Dr Miaus présenté à la librairie Acqua Alta. Un chat manifeste son intérêt...

La librairie Acqua Alta est une véritable institution à Venise. C'est un endroit unique, qui vaut le détour pour tous les amoureux des livres, des chats et de l'humour.

Si vous êtes de passage à Venise, je vous recommande vivement de visiter la librairie Acqua Alta, et surtout d'en profiter pour vous intéresser à la production de "Dr Miaus". C'est là une expérience unique que vous n'êtes pas près d'oublier.

Quant au clip, il s'intitule "Vous connaissez mon chat", et vous pouvez le visionner ci-dessous…

Il existe d'autres version de ce clip :




///////

Revenu médian Vs Revenu moyen : l’avis de ChatGPT

Revenu médian

Je viens d'être scotché par la réponse de ChatGPT à une des questions que je lui ai posées. Vous allez voir, ça vaut son pesant de cacahuètes…

Ma question

Quand j'écoute la radio, j'entends parfois parler du "revenu médian" d'une population. J'aimerais savoir quels sont les avantages (et, éventuellement, les inconvénients) qu'il y a à considérer le revenu médian comme plus pertinent (ou plus parlant) que le revenu moyen (qui est une notion plus accessible pour moi).

La réponse de ChatGPT

Salut ! C'est cool que tu te poses des questions intéressantes. Alors, le revenu médian, c'est un peu comme le maillon fort d'une chaîne. Il représente le salaire au milieu de tous les salaires dans une population, triés du plus petit au plus grand. L'avantage, c'est que ça donne une meilleure idée de ce que gagne la "moyenne" des gens, sans être influencé par quelques gros salaires qui pourraient fausser le tableau.

Le revenu moyen, lui, est plus simple à calculer, mais il peut être un peu trompeur. Imagine que Bill Gates entre dans un bar. La moyenne des revenus des clients grimpe en flèche, mais ça ne veut pas dire que tout le monde peut s'offrir un yacht !

En gros, le revenu médian est souvent considéré comme plus représentatif de la situation financière de la plupart des gens, alors que le revenu moyen peut être distordu par des revenus extrêmement élevés ou bas. Ça aide à avoir une vue plus réaliste de la situation.

Quant aux inconvénients, certains diront que le revenu médian ne donne pas l'ampleur des écarts entre les revenus, mais bon, c'est un peu comme choisir entre un smoothie et un milkshake, ça dépend de ce que tu préfères savoir !

Pourquoi m'a-t-il parlé comme à un ado ?...

Logo ChatGPT

J'ai tout de même fini par comprendre pourquoi il m'avait parlé ainsi : c'est tout simplement parce que je n'étais pas clair avec ces histoires de "médian" et "moyen", mais que je voulais éviter d'avoir des explications trop académiques lors de mes recherches. Du coup, j'avais eu l'idée de demander (...à, comme dit ma femme, "mon nouvel ami ChatGPT," toujours) " "Comment expliquer à un enfant de 12 ans la différence entre revenu moyen et revenu médian ?"

Sa réponse (très pédagogique et très claire, comme souvent) avait été : "Salut ! Alors, le "revenu moyen", c'est comme faire la moyenne de tous les revenus. Tu additionnes tout et tu divises par le nombre de personnes. Le "revenu médian", c'est le revenu au milieu quand tu mets tous les revenus dans l'ordre. Si tu as d'autres questions, n'hésite pas !"

Du coup, même si pas mal de temps s'est écoulé entre mes deux questions, qu'importe, ChatGPT a "cru" qu'il fallait continuer à me parler comme à un enfant de 12 ans… Mais bon… je ne vois pas pourquoi je m'en offusquerais 🙂

Mon nouvel ami ChatGPT, donc, fait décidément preuve de persévérance dans son approche amicale et pédagogique, et même si je ne m'y attendais pas, je dois admettre que cela a rendu la conversation encore plus plaisante. C'est peut-être la version 2.0 de l'idée de "Parler comme à un enfant de 12 ans" avec une touche de technologie en prime. Et puis, soyons honnêtes, apprendre sur des sujets parfois complexes tout en ayant l'impression de discuter avec un pote du collège, c'est plutôt sympa, non ?"

Parler comme à un enfant de 12 ans...

Tout bien réfléchi, parler comme à un enfant de 12 ans, c'est un peu comme utiliser un manuel de conversation universel. Expliquer les choses de manière simple, sans jargon compliqué, avec un zeste d'humour et beaucoup de patience. C'est la clé pour rendre même les sujets les plus ardus accessibles à tous. Après tout, qui a dit que l'apprentissage devait être ennuyeux ?

PS : Si vous souhaitez lire mes autres coups de coeur (ou coups de gueule…) c'est ici que ça se passe...



///////

Penser à « ne pas déplorer la connerie des gens »…

Allez savoir pourquoi, depuis peu j'ai pris une grande décision : celle de ne pas passer trop de temps à "déplorer la connerie des gens". Tout simplement parce que j'ai autre chose à faire de ma vie que porter toute mon attention sur les choses qui me déplaisent. Et j'ai remarqué que les gens qui passent leur temps à ça ne me disent rien qui vaille alors, toujours pareil, veillons à ce que notre poutre ne ressemble pas trop à la paille des autres… 🙂

Continuer la lecture de « Penser à « ne pas déplorer la connerie des gens »… »


///////

Quand Gaspard Proust cite Dostoïevski

Portrait de l'humoriste Gaspard Proust

Quelle tristesse et quelle colère s’emparent de toute votre âme quand une grande idée que vous-même, saintement, vous vénérez depuis longtemps, est reprise par des incapables qui viennent l’exhiber à d’autres imbéciles comme eux, l’exhiber dans la rue, et que vous la retrouvez soudain dans un marché aux puces, méconnaissable, souillée, présentée sous un jour absurde, de biais, sans proportion, sans harmonie, hochet d’enfant stupide.

Fiodor Dostoïevski, Les Démons (cité par Gaspard Proust sur France Inter)

Ci-dessous : l'interview intégrale (11 minutes).


PS : Si vous souhaitez lire d' autres coups de coeur (ou coups de gueule…) c'est ici que ça se passe...



///////

Peut mieux faire : Allez les profs, encore un effort…

couverture du livre "Peut Mieux Faire"
Précision importante : Cet article est issu d'un de mes anciens blogs (2013)

Un livre est paru...

Ce livre s'appelle "Peut mieux faire" et porte la signature d'un artiste qui s'appelle Jean-Baptiste Alméras. Tout au long des pages, ce monsieur se souvient, en relisant ses bulletins scolaires, de la violence du système d'enseignement qui était encore en vigueur dans son enfance. D'ailleurs, le sous-titre est clair : "Mon enfance vue par l'Education nationale". Le contenu l'est encore plus, puisque l'auteur s'est contenté... d'un travail de recopie qui se suffit à lui-même ! "En fait, je ne suis pas l'auteur... juste le héros", précise-t-il même avec gourmandise et, de fait, aucune phrase n'est de lui. Pourtant, ce livre à peine sorti s'est déjà taillé son petit succès. C'était en d'autres temps, m'objectera-t-on. Aujourd'hui l'ambiance de l'école n'a plus rien à voir avec cela ! En êtes-vous si sûrs ?

Continuer la lecture de « Peut mieux faire : Allez les profs, encore un effort… »


///////

Glander, une philosophie de vie (éloge du glandeur)

On est bien, c'est la fête...

Bonjour. Il se trouve qu'avec quelques "e-amis", nous nous sommes naguère retrouvés embringués dans un MOOC (cours en ligne) intitulé "La Pensée Design".

Quand les mouches vont au marché, les glandeurs vont au mooc

Au départ, mes propres motivations pour m'inscrire à ce MOOC peuvent se résumer ainsi : 

"Eh m'sieur l'juge, j'vous jur' j'voulais pas y aller au début, et puis c'est mes potes y m'ont dit zyva viens avec nous y'a un radiateur au fond on s'met tous là…" Sans même attendre que le cursus soit démarré, j'ai donc entrepris de créer (avec l'aide de quelques camarades de front) un collectif de travail qui devait à l'origine s'intituler "Les gros nazes du fond", mais au bout de 1641867812549991 tours de scrutin nous nous sommes mis d'accord sur un titre nettement plus approprié, et qui fait désormais consensus.

Continuer la lecture de « Glander, une philosophie de vie (éloge du glandeur) »


///////

Que sommes-nous : une ressource ou une calamité ?

Ressource ou calamité ?...
Une ressource ou une calamité ? ...

Ah, les personnes ressources

C'est beau la vie, tu te cognes la tête sur une difficulté pendant des heures, et tu montres ça à un type qui passe par là, et lui il sourit, il te dit juste « bah c'est évident, il suffisait de rectifier le paramètre archi-connu du caramel magnétique qui affiche version 1.5267965741 pour le modifier en 1.5267965742 au niveau du troisième menu de la zone de dialogue Purée de scie à métaux accessible à la section Sirop de lames de rasoirs, y'a vraiment pas de quoi fouetter un cluster, voilà, c'est rectifié ».

Continuer la lecture de « Que sommes-nous : une ressource ou une calamité ? »


///////

Formation et humour

Formation et humour, pourquoi serait-ce incompatible ?

 


Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à se servir de Twitter et il oubliera de manger.

(Tweet de @florenzo84_).


Patient est le pompier, car il commence à chaque fois au bas de l’échelle.

(Lao-Tseu).

Bonjour,

Dans un contexte de formation, certains intervenants se réfugient dans une attitude très sérieuse, factuelle, centrée sur la tâche… alors que d'autres n'hésitent pas à employer tous les moyens pour favoriser une atmosphère détendue… C'est affaire de tempérament, me direz-vous…

C'est aussi une affaire de posture, et plus profondément de croyances à propos de soi et les autres. Si vous faites partie de ceux qui déclarent volontiers "Moi je pars du principe qu'on n'est pas là pour rigoler, je refuse donc catégoriquement de me transformer en pitre", eh bien, continuez sur cette voie, car comme nous le verrons plus loin rien n'est pire que le rire forcé. Et je vous rejoins sur un point : en pareilles circonstances il ne faut surtout pas agir contre nature, cela se sent immédiatement.

...Toujours est-il qu'il y a quelque-chose de bizarre, mystérieux, en tout cas indéniable : une personne n'est plus tout à fait la même après avoir ri. Ceci s'applique bien entendu aux formateurs comme à leurs apprenants !

Alors, que faut-il penser de tout ceci ? Continuer la lecture de « Formation et humour »



///////

Devinette : Quelle est la différence entre « concerné » et « impliqué » ?

voiture publicitaire pour un saucisson

« Concerné » et « impliqué ». La différence est de taille malgré les apparences. Il suffit pour s'en convaincre de parcourir les lignes qui suivent…

Il m'est arrivé tout récemment d'entendre une de mes amies me dire "Oh là là, que ça m'embête ce qui vient de se produire dans ce projet dans lequel je suis si impliquée, pour y avoir participé activement ! Cela me chagrine, que dis-je, me mine littéralement que les choses aillent ce train-là !"

D'une manière générale, il est courant d'entendre parler d'implication quand on évoque les rapports au travail.

Cela m'a rappelé une devinette : Quelle est la différence entre "concerné" et "impliqué" ?

Continuer la lecture de « Devinette : Quelle est la différence entre « concerné » et « impliqué » ? »


///////

///////

///////

Une caricature de la pensée positive – à hurler de rire

Une caricature de la pensée positive proposée par l'humoriste Constance

La pensée positive suppose un minimum de sens de l'humour. Alors accrochez-vous bien, vous allez avoir besoin de l'une… et de l'autre !

Bonjour

Vite fait en passant, je voudrais partager avec vous mon enthousiasme pour une comique : Constance, et son one woman show "Partouze sentimentale".

Le lien suivant pointe sur un sketch où l'artiste fait une caricature de la pensée positive, lorsque celle-ci est mal assimilée.

Bien à vous.


Encore un peu d'humour ? C'est par ici ! ...



///////

La collection d’Yves Dauteuille

Yves dAuteuille est un monsieur absolument normal (en apparence).

Les greniers sont les cales des navires terrestres. Ils abritent tout ce qui a été nécessaire pour réussir la traversée du temps, comme les vraies cales sont pleines de tout ce qu'il faut pour réussir la traversée de la mer.

Pierre MAGNAN, "Les courriers de la mort".

 

Yves Dauteuille vit à Annecy. Il n'a pas de grenier, mais, plus prosaïquement un garage, où il entrepose tout un tas de vieilleries, qui se sont accumulées, ainsi qu'il le dit lui-même, "comme les sédiments dans le delta du Nil". C'est un peu son grenier à lui, si vous voulez...

Des petites annonces bien... particulières

Soucieux de "[...] ne pas imposer à [s]es héritiers, lors de [s]on décès, des trajets à la déchetterie qui viendraient altérer la solennité du moment", ce monsieur a eu l'idée toute bête de tenter sa chance en publiant des petites annonces sur "Le Bon Coin" dans le but de les vendre à qui en voudrait, ce  qui, à bien y réfléchir, est encore plus profitable aux héritiers si on n'a pas tout dépensé d'ici-là...

Il a fini par les réunir dans... un livre !

Couverture du livre "La Collection", écrit par Yves Dauteuille, publié chez Flammarion

Pourquoi faire une compil de petites annonces dans un livre ? Quel éditeur accepterait de publier une liste aussi incongrue, me direz-vous ?

Ce à quoi je répondrai avec un sens de la répartie qui m'étonne moi-même : "C'est que vous ne connaissez pas le style loufoque, poétique, drolatique et inattendu du monsieur !". En effet, faisant preuve d'une imagination débordante, il entreprend de casser complètement les règles de cet exercice de style convenu pour nous inviter, à chaque fois, à un voyage des plus inattendus.

Je fais moi-même partie des fans de ce monsieur (ayant été atteint, à l'époque de ces annonces, par l'incroyable buzz qui s'en est suivi) et vous invite chaleureusement à faire l'emplette du livre que je me suis empressé d'acquérir dès que j'en ai eu connaissance.

Avertissement : à ne pas lire la nuit...

Attention toutefois, cet ouvrage fait partie de ceux "...à ne pas lire la nuit". Rassurez-vous, il n'a rien du thriller... non, c'est tout simplement parce que, pour ce qui me concerne, je n'ai pas pu m'empêcher de rire à gorge déployée toutes les  trois lignes au moins. Si vous avez une petite famille, des animaux de compagnie, voire des voisins, vous voilà prévenus.

J'ai sélectionné quatre annonces, pour vous donner envie...

  • La table à langer.
  • Faire son pain est à la mode.
  • Arrosoir surpuissant
  • Deux pneus hiver (jamais portés)

Il s'agit de quatre annonces qui étaient parvenues sur mon écran, telles quatre bouteilles à la mer, et qui déjà m'avaient bien plu à l'époque. Cela vous donnera déjà une idée (tout le reste est à l'avenant).

Pour en prendre connaissance, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous.

J'espère que cela vous donnera envie d'acheter le livre, tout comme je viens de la faire...

Régalez-vous bien !

Dernière minute : Je viens de découvrir que le hasard (?) a tenu à se joindre à cette facétieuse ambiance, puisque ce livre, qui a pour titre "La Collection" est paru chez Flammarion... hors collection !

 

 



///////

Répondre à un refus de candidature

Vous ne savez pas comment répondre à un refus de candidature ?...

Pas de problème, Tonton Bernard vous offre ce modèle de lettre
"prêt à l'emploi" !

comment répondre à un refus de candidature (vignette)
Voilà. Cliquez juste sur l'image pour l'agrandir...


Transcription de ce magnifique texte :

Monsieur le Directeur du Personnel,
Votre lettre datée du [ DATE ] m'est bien parvenue. Après un examen attentif de votre demande, j'ai le regret de vous faire savoir que je ne peux réserver une suite favorable à votre refus de m'offrir un emploi dans votre société.
Cette année, j'ai déjà eu la chance de recevoir un nombre exceptionnellement grand de lettres de refus. Aussi vous comprendrez que, disposant d'une réserve variée et prometteuse de candidats au refus, il m'est malheureusement impossible de donner une suite favorable à tous les refus qui me parviennent.
Croyez-le bien, vos qualités personnelles ne sont nullement en cause. Simplement, il se trouve que malgré votre incontestable expérience sur le terrain du refus de candidats j'ai le regret de vous faire savoir que votre refus n'entre pas dans le cadre de mes besoins actuels.
Je me trouve par conséquent dans l'obligation de me considérer comme nouveau membre de votre société. Je prends mes fonctions immédiatement et serai très heureux de vous rencontrer bientôt.
En vous souhaitant plus de succès pour vos futurs rejets, je vous prie d'accepter, Monsieur le Directeur du Personnel, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Vous avez aimé cet article ? Cliquez ici pour en lire d'autres dans la même catégorie...



///////

///////

Êtes-vous un humain ?

Merci à l'humoriste Ze Frank de m'avoir inspiré cet article...

Voici un test pour voir si vous êtes un humain

Avez-vous déjà mangé une crotte de nez alors que vous n'étiez plus un enfant depuis longtemps ?

Avez-vous déjà émis un petit bruit bizarre (genre « humph ») à un moment où vous vous souveniez d'une chose embarrassante ?

Avez-vous déjà volontairement tapé en minuscule la première lettre d'un SMS pour apparaître triste ou déçu ?

Continuer la lecture de « Êtes-vous un humain ? »


///////

Les pauvres n’aiment que les cartes bleues (!?)

J'ignore si les pauvres n'aiment que les cartes bleues, j'en doute même fortement, mais vous allez pouvoir en juger par vous-mêmes…

C'était à Aix, hier, rue Bédarride, peu avant 16 heures. Une commerçante accorte m'avait offert un petit échantillon de glace au yaourt, que je n'avais pas eu le cœur de lui refuser, surtout qu'une dame (âgée, plutôt chic) qui passait par là m'encourageait à accepter (oui… il arrive souvent que des inconnus m'adressent la parole dans la rue !).

Bien embêté avec mon mini pot de glace (étant à quelques encablures du cabinet de ma diététicienne, j'aurais sans doute assez mal digéré ce présent, pour d'obscures et psychosomatiques raisons…), j'entrepris, quelques secondes plus tard, de l'offrir à la dame chic et âgée.

Celle-ci refusa aimablement mais, décidément bien en verve, elle me suggéra d'offrir ma glace à un SDF qui faisait la manche, assis sur une marche tout près de nous.

Le SDF refusa aussi, et c'est là que la dame chic et âgée me fit sa sortie mémorable "Eh oui, que voulez-vous, les pauvres n'aiment que les cartes bleues !..."

J'ai trouvé ça du plus haut comique… Au-delà du côté… disons pour le moins discutable d'une telle sentence attribuée de manière si définitive, j'ai trouvé que c'était là un signe flagrant (à mes yeux) de deux choses concomitantes :

    • Une panse bien nourrie…
    • Et une langue bien pendue.

Je n'ai après tout rien contre les premières, et j'avoue avoir un très fort petit faible pour les secondes !
Surtout que la dame disait ça avec l'œil qui pétille… ce qui change tout !

Une vieille dondon mal embouchée eut-elle dit la même chose, je lui aurais volé direct dans les plumes !

Bien à vous,

Bernard

Encore un peu d'humour ? C'est par ici ! ...




///////

Secouer la contrebasse

Contrebasse

Quand on me dit que l'inattendu nous attend toujours au coin de la rue, je ne le crois pas toujours. Et pourtant...

Mardi dernier je suis allé rendre visite à Martine, mon amie la luthière. Elle m’avait dit qu’à cette occasion je pourrais "l’aider à secouer la contrebasse". J’avais imaginé qu’il s’agissait d’une expression quelconque, imagée, celles dont nos amis québécois (par exemple) ont le secret, et dont le véritable sens m'échappait totalement. En fait non, c’était à prendre littéralement. Au pied de la lettre, quoi.

Continuer la lecture de « Secouer la contrebasse »


///////

J’aime pas danser, mais je me soigne…

Jamais su danser...
J'aime pas danser ...

Ce samedi-là, c'était l'anniversaire de ma copine Martine... elle m'a prévenu qu'il y aurait de la musique très fort et que les gens danseraient... mais moi, rien à faire, j'aime pas la musique très fort, et en plus j'aime pas danser.

Je sais que je suis loin d'être le seul. Un certain Xavier Hanotte, par exemple, dans "Je suis un ours, soit dit entre nous", a écrit ceci :

Continuer la lecture de « J’aime pas danser, mais je me soigne… »


///////

Les grands cons qui font tenir leur parapluie par les autres.

Ce matin-là sur France Inter, François Morel nous parlait... du parapluie d'Angela Merkel, et de fil en aiguille, de ceux qui se croient malins de ne pas tenir eux-mêmes leur parapluie (...suivez son regard). Eh oui, y'en a des pour qui "faire simple", c'est vraiment pas leur truc...

Irrésistible ! Jugez plutôt :

https://www.dailymotion.com/swf/xb7irq

Encore un peu d'humour ? C'est par ici ! ...




///////