17 principes pour sortir du conflit et se faire entendre (2/2)

Cet article clôture notre dossier sur la gestin des conflits. Il fait suite à :
"17 principes pour sortir du conflit et se faire entendre (1/2)".

Lien vers cet article

Lorsque nous avons évoqué la première phase du conflit, nous avons bien mis en lumière que Le conflit fait inévitablement partie de la relation. Lors de cette phase, il s'agissait tout simplement de  faciliter l'écoute et la parole de chacun, en mettant en oeuvre 9 premiers principes simples.

Il est maintenant temps de passer à la phase 2 du conflit.

La Phase 2

Pour changer le cours de la conversation, vous devez y entrer vraiment. L'esprit ouvert est approprié pour que le processus de résolution des conflits démarre, mais vous devez le maintenir pendant que vous interagissez avec votre partenaire.

 

Principe 10 : Développer sa curiosité dans les situations difficiles

Vous ne pouvez pas toujours aimer les réponses que vous obtenez lors d'un conflit, comme la traditionnelle phrase infâmante : «Mais enfin, qui est-ce qui ne va pas, c'est moi ou c'est vous?...», Mais vous devez toujours maintenir votre esprit aiguisé pour pouvoir entendre ce que votre partenaire a à dire.

Principe 11 : Supposer qu'un dialogue utile est possible, même s'il semble peu probable

Les opposants qui s'affrontent à une table de négociation font très souvent des prévisions ultrapessimistes sur la probabilité d'un accord. Cependant, si au contraire vous parvenez à supposer que le meilleur peut arriver, peut-être le fera-t-il. Essayez de savoir ce qui vous empêche d'entamer un dialogue utile, en vous demandant sincèrement

"Qu'est-ce qui nous rend les choses si difficiles pour parler de manière constructive?"

Principe 12 : Si les choses s'aggravent, arrêter

À mesure que les émotions des gens s'intensifient dans un conflit, il devient de plus en plus difficile d'y mettre fin. Ayez l'esprit ouvert pour reconnaître que vous êtes peut-être celui qui vous empêche (vous et votre partenaire) d'atteindre un résultat positif. Cela ne signifie pas que vous devez forcément abandonner dans toutes les situations. Mais en pareil cas vous pourrez bénéficier de la reconnaissance de ce que votre propre contribution à permis pour résoudre le conflit, surtout si c'est le genre de conflit que vous rencontrez de manière récurrente.

Principe 13 : Décrire ce qui se passe, et non qui en est responsable

Pointer l'autre du doigt est l'une des stratégies de résolution de conflits les plus catastrophiques qui soient. Tout le monde dans un conflit joue un rôle dans son maintien lorsqu'il attise les braises, quelle qu'en soit l'importance. Plutôt que d'essayer de savoir à tout prix attribuer une faute, essayez de prendre de la hauteur pour comprendre ce qui vous a amené à la situation dans laquelle vous et votre partenaire vous vous trouvez maintenant.

La Phase 3

La planification de l'avenir et la prévention de la possibilité d'un conflit futur est la dernière phase de la résolution des conflits. Cependant, comme vous allez le voir, ce n'est pas forcément la "fin".

Principe 14 : Admettre le conflit. Parler aux bonnes personnes du véritable problème

Identifiez vos besoins et vos intérêts ainsi que ceux de votre partenaire, reconnaissez qu'ils sont en désaccord et essayez d'élaborer une stratégie viable pour résoudre ces différences. Vous pouvez constater que de nombreux problèmes persistent. Établissez une "check liste" de ceux qui vous semblent les plus cruciaux, ainsi que des étapes pratiques pour les aborder.

Principe 15 : Supposer que des options encore inconnues existent. Chercher des solutions que les gens seront prêts à soutenir

Vous pouvez peut-être vous sentir à bout de nerfs, mais si vous adoptez un point de vue positif selon lequel le changement est possible, vous pourrez trouver des solutions créatives avec lesquelles votre partenaire pourra tomber d'accord. En pensant "à l'extérieur du cercle", ne serait-ce qu'en prenant une petite pause, parfois (comme on l'a vu au le Principe 12), vous permettez à votre partenaire et à vous -même de vous recentrer sur une solution viable.

Principe 16 : Être explicite sur les accords passés. Être explicite quand ils changent

Toute bonne résolution impliquera un certain type d'accord; Plutôt que de faire des hypothèses sur ce que cet accord pourrait être, assurez-vous que vous et votre partenaire êtres bien clairs sur cette question. Aussi étrange que cela paraisse, en couchant vos accords sur le papier vous réduirez automatiquement les chances de malentendus dans l'avenir. De même, si les situations évoluent (exemple : votre partenaire a une nouvelle affectation), vous devez pouvoir retrouver – et réviser – vos accords antérieurs.

Principe 17 : S'attendre à un futur conflit, et s'y préparer

Ce serait tellement bien si nous pouvions régler les difficultés une fois pour toutes, et qu'elles ne surgissent plus jamais ! Cependant, certains thèmes risquent de resurgir avec le temps, particulièrement avec nos relations les plus proches. Plus nous pouvons écouter, parler, échanger et – si nécessaire – ne pas hésiter à entrer de nouveau en conflit (pour ensuite parvenir à un accord), moins un conflit risque de se reproduire. La réalité fait que nos besoins et nos intérêts ne coïncident jamais complètement avec les autres, même ceux que nous considérons comme les plus proches et les plus chers.

En résumé, ce livre particulier et intéressant couvre un vaste terrain. Ce regard porté sur les thèmes fondamentaux de la communication, du respect, de la curiosité et de la volonté de considérer des points de vue alternatifs nous permet d'augmenter nos chances de traverser les moments les plus difficiles de la vie avec les personnes qui comptent le plus pour nous.

 

Librement traduit et adapté d'après https://www.psychologytoday.com/us/blog/fulfillment-any-age/201501/17-rules-guide-you-through-any-conflict

 


– Commentaires Facebook –

Le Petit Abécédaire...

"Un ouvrage bien documenté, écrit par quelqu'un qui sait de quoi il parle et qui le fait avec clarté humour et éthique. Les exemples et les conseils sont judicieux et très utiles. Je le recommanderai avec plaisir.."

Josiane de Saint Paul

Quel livre ! Un travail de moine. D'une grande originalité. J'ai à peine commencé à le parcourir et, déjà, je le savoure. Je vais d'ailleurs continuer à le déguster lentement. Bravo !

Serge Marquis


– Commentaires Facebook –

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.