Faut-il être optimiste tout le temps ?

Ne pêchons pas trop par excès d'optimisme...
Ne pêchons pas trop par excès d'optimisme…

 

left_guillemet Il y a ceux qui voient les choses telles qu'elles sont et qui se demandent pourquoi...

Il y a ceux qui voient les choses telles qu'elles pourraient être et qui se disent … "pourquoi pas ?"  right_guillemet

_George Bernard Shaw

 

Bonjour. Cet article est le deuxième paru dans le dossier « Attitudes appropriées » publié sur ce blog. Pour un accès à l'article précédent voir le lien ci-après : Un beau conte philosophique et une ressource pédagogique en prime… que demander de plus ?

 

 

L'attitude appropriée (rappel)

Ainsi que nous l'avons déjà vu, il faut bien admettre que nous avons tous, à des degrés divers, pris l'habitude de porter des jugements "à l'emporte-pièces". Sur les comportements de nos semblables, et aussi sur nos propres comportements. Par exemple, si un jour je venais à m’acheter une paire de souliers vernis, ce fait n’est en soi ni bien ni mal. Car, comme on dit dans ma région d'origine, "...c'est affaire de goût" . …En revanche, imaginez : le lendemain de mon achat vous me croisiez sur un chemin de randonnée, chaussé de ces mêmes souliers. Vous seriez alors parfaitement fondés à trouver cela étrange… autrement dit  non approprié aux circonstances.

Les circonstances

Ce sont, une fois de plus, elles qui nous indiquent ce qui est approprié ou pas. Entendons-nous bien, il ne s’agit en aucune manière de porter un jugement. Car en matière de jugement, il est aisé de découvrir que bien souvent, le juge... ment 😉 ...surtout lorsque ce juge se trouve être notre petit ego. Sans compter qu'en outre personne ne l'a mandaté pour cela ! Non, il s'agit beaucoup plus simplement d’essayer de voir quelles attitudes sont appropriées à quelles circonstances. Dans l'histoire des souliers vernis, c'est beaucoup moins une question de jugement que de... jugeote !

La matrice des attitudes et des circonstances

Dans ce dossier, nous avons pris récemment l’exemple de l’attitude du « lâcher prise » (...qu’il ne faut surtout pas confondre avec le laisser-faire). En l'opposant à l’attitude « battant, plein d’énergie ». 
Puis nous avons pu identifier les circonstances dans lesquelles chacune de ces attitudes est appropriée, ou pas. Aujourd'hui, nous allons utiliser le même schéma (Matrice des Attitudes et des Circonstances)  pour tâche de de donner quelques éléments de réponse à cette question :

Faut-il être optimiste tout le temps ?

En d'autres termes, dans quelles circonstances est-il approprié d'être optimiste ? Existe-t-il des cas où le pessimisme est indiqué par... les circonstances ? Cette idée m'est venue en m'intéressant aux travaux de Philippe Gabilliet. Il est professeur associé à ESCP Europe, et auteur d'un ouvrage intitulé Éloge de l'optimisme. Ce monsieur, que je ne connaissais absolument pas, a bien voulu me donner l'autorisation de réutiliser ses travaux sur l'optimisme dans le cadre de la Matrice des Attitudes et des Circonstances.

 

La ressource

 Voilà. J'attends vos remarques avec impatience...


– Commentaires Facebook –

Le Petit Abécédaire...

"Un ouvrage bien documenté, écrit par quelqu'un qui sait de quoi il parle et qui le fait avec clarté humour et éthique. Les exemples et les conseils sont judicieux et très utiles. Je le recommanderai avec plaisir.."

Josiane de Saint Paul

Quel livre ! Un travail de moine. D'une grande originalité. J'ai à peine commencé à le parcourir et, déjà, je le savoure. Je vais d'ailleurs continuer à le déguster lentement. Bravo !

Serge Marquis


– Commentaires Facebook –

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.