Qu’est-ce qui m’énerve chez l’autre ? (initiation au Carré Fondamental, ou Modèle des 4 Pôles de Daniel Ofman)

Le Carré Fondamental de Daniel Ofman
Le schéma du Carré Fondamental (Core Quadrant en anglais) d'après Daniel Ofman

Nous savons tous ce qu'est une incompatibilité d'humeur. En gros, voilà en quoi cela consiste :

Les incompatibilités d'humeur

C'est lorsqu'il y a un trait de caractère qui m'énerve au plus haut point chez une autre personne, à tel point que cela peut provoquer chez moi une réaction quasiment allergique (d'où l'expression bien connue "Ah celui-là, il me donne des boutons !").

Ainsi, il peut y avoir chez telle ou telle personne (par exemple chez notre patron, notre collègue, notre associé, nos parents, nos enfants ou notre conjoint…), un "côté qui nous horripile". Au point de nous rendre cette personne tout simplement insupportable.

Les atomes crochus…

À l'inverse, nous connaissons peut-être une ou plusieurs personnes que nous trouvons inspirantes, dont nous pouvons parfois envier leur aptitude à se comporter de telle façon dans telle ou telle circonstance. C'est ce qu'on appelle parfois les atomes crochus.

Et nous-mêmes, dans tout ça ?...

Bien entendu, en pensant à tout ceci nous sentons confusément que nous pouvons nous-mêmes provoquer à l'occasion chez autrui des manifestations relevant soit des atomes crochus, soit (…eh oui !) de l'incompatibilité d'humeur.

Savez-vous d'où vient le problème, le plus souvent ? C'est très simple : Paradoxalement, tout vient des moments où nous faisons quelque chose avec talent, que cela "nous réussit", et que les autres nous renvoient des retours positifs à ce propos. En pareil cas, nous pouvons parfois nous laisser dériver (avec le temps) vers une pente savonneuse, qui consiste à "en faire des tonnes" à partir de ce talent-là. Nous en avons d'ailleurs déjà parlé ici, dans l'histoire de la binette

C'est là qu'intervient le carré de M. Ofman !

Daniel Ofman est né en 1973. Il est coach et consultant en gestion, fondateur de Core Quality Consultancy. D'origine néerlandaise, ce monsieur a pas mal bourlingué. Notamment en Écosse où il a notamment collaboré avec la célèbre Fondation Findhorn.

Il est le créateur d'un modèle très puissant et très astucieux connu sous le nom de "Carré Fondamental" (Core Quadrant, en Anglais).

Les principes de Daniel Ofman

Ofman est parti des principes suivants :

C'est à partir de vos "allergies" que vous en apprendrez le plus sur vous ! Parce qu'elles contiennent "trop" d'une chose qui vous manque !

Les dialogues de sourds sont inhérents aux rapports humains. Par exemple, pourquoi est-ce si difficile pour les gens "actifs" de développer leur patience ? Parce qu'ils croient qu'être patient signifie ne rien faire !

Dans les zones qui ne nous sont pas familières, nous voyons l'excès d'abord (…et parfois même "uniquement lui" !).

Lorsque vous êtes allergique à certains traits de personnalité chez l'autre, le côté positif de votre allergie, c'est qu'elle vous a doté d'antennes très sensibles.

Un livret d'initiation au Carré Fondamental…

Si vous avez envie de creuser le sujet, je vous propose un document de 13 pages (au format PDF) à télécharger, à emporter, ou encore à déguster sur place. Il s'intitule "Initiation au carré fondamental" et vous pouvez vous le procurer en cliquant tout simplement sur l'image ci-dessous…

représentation de l'eBook 'Carré Fondamental'
Cliquez sur l'image pour télécharger le document

Ce document pourra également faire fonction de ressource pédagogique pour nos amis formateurs ou enseignants.

Il y a aussi cette vidéo d'explication, si vous préférez...

Une ressource pédagogique à exploiter...


– Commentaires Facebook –

Le Petit Abécédaire...

Livre 'Petit abécédaire...' - Bernard Lamailloux

"Un ouvrage bien documenté, écrit par quelqu'un qui sait de quoi il parle et qui le fait avec clarté humour et éthique. Les exemples et les conseils sont judicieux et très utiles. Je le recommanderai avec plaisir.."

Josiane de Saint Paul

Quel livre ! Un travail de moine. D'une grande originalité. J'ai à peine commencé à le parcourir et, déjà, je le savoure. Je vais d'ailleurs continuer à le déguster lentement. Bravo !

Serge Marquis


– Commentaires Facebook –

2 réponses sur “Qu’est-ce qui m’énerve chez l’autre ? (initiation au Carré Fondamental, ou Modèle des 4 Pôles de Daniel Ofman)”

  1. Merci à toi Bernard pour les informations qui situent ce chercheur. C’est complexe quand même, cela m’évoque la pyramide de Maslow, de très loin – même Si Maslow n’a visiblement jamais dessiné ou esquissé la pyramide qu’on lui a attribuée par la suite ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Abraham_Maslow (hiérarchiser les besoins, émotions, qualités ou défauts me parait tiré par les cheveux, très inspiré du « management », donc peut être propre à d’avantage toucher les personnes qui ont beaucoup « bouffé » de ces théories dans leurs rapports au travail ! Pourquoi pas donc, si cela soutient des personnes qui se sentent à l’aise avec ces petits dessins pour trouver de la clarté. J’ai vu passer beaucoup de jeux « spirituels » de ce style, avec l’image de la boussole aussi: autre façon de se représenter nos mouvements intérieurs assez « proche » de ce carré.) J’ai tendance à préférer l’approche de Carl Rogers. https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Rogers Pour ma part, lorsque je sens des « pensées en contre » émerger, ou des « pensées pour » j’aime me souvenir que ces pensées qui me traversent tendent à « prendre soin » (de moi ou de l’autre) dans tous les cas. Si elles tournent vers l’extérieur pour émettre critiques, conseils, avertissements, j’ai « conscience » que ces conseils me sont avant tout adressés, puisque…C’est moi qui les émet!. Dans un souci de cohérence, toutefois (s’il y a…disons beaucoup de pensées de ce type au même moment et en désordre et que j’aspire à du calme et ou de la compréhension..) j’aime parfois faire ce petit exercice: écrire sur une feuille ce qui me traverse (la ou les pensées « critiques ») et « retourner » cette pensée en remplaçant « l’autre » par « moi » tout simplement. Je peux alors constater, avec ce petit jeu, que ce que je projette vers l’autre est équivalent proportionnel à ce que « je me souhaite » avant tout à moi même. Je ne sais pas si c’est aussi parlant que le « carré fondamental » de ce monsieur, mais je m’en sors parfaitement avec cette « méthode » (si c’en est une) qui me suffit !
    Bise et bonne continuation

    1. Bonjour Alfreda
      Merci de votre commentaire. Il me semble que les travaux de Rogers, Maslow, Ofman et beaucoup d’autres peuvent tous se révéler utiles à telle ou telle personne, et dans telle ou telle circonstance, dès lors qu’on les considère comme des grilles de lecture des comportements humains, et non pas comme l’alpha et l’oméga d’un chemin vers la compréhension de l’univers.

      Question de proportions, en somme… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *