Penser à « ne pas déplorer la connerie des gens »…

Allez savoir pourquoi, depuis peu j'ai pris une grande décision : celle de ne pas passer trop de temps à "déplorer la connerie des gens". Tout simplement parce que j'ai autre chose à faire de ma vie que porter toute mon attention sur les choses qui me déplaisent. Et j'ai remarqué que les gens qui passent leur temps à ça ne me disent rien qui vaille alors, toujours pareil, veillons à ce que notre poutre ne ressemble pas trop à la paille des autres… 🙂

Oui je sais, il y aurait pourtant largement de quoi faire question "déploration de connerie", mon pauv' Monsieur / ma pauv'dame... mais bon. Aujourd'hui j'ai eu envie de faire le contraire, en vous parlant d'un truc que j'ai découvert récemment… d'une petite trouvaille toute bête (laquelle est sûrement le fruit d'une intense réflexion marketing, mais après tout, pourquoi pas, hein ?). Je pense à ces tout petits pots de peinture "échantillons" que l'on trouve maintenant dans toutes les grandes surfaces spécialisées bricolage.

Non, ce n'est pas de la glace Haagen Dazs...

mini pot de peinture

Ces mini-pots sont les tout petits frères de ceux qui sont classiquement mis en vente dans le même rayon. La dernière fois que nous sommes allés dans une de ces GSS "Brico-Machin", ma douce et moi, nous en avons acheté quelques-uns, sans savoir dans le détail à quoi cela pourrait nous servir. Mais le faible prix nous a convaincus, en plus de l'aspect jouet de l'objet qui, avec un peu d'imagination,  ferait presque penser à un petit pot de glace Haagen Dazs, en encore moins cher.

Le voilier dans la bouteille

Et puis aujourd'hui je me suis souvenu que j'avais chez moi un petit voilier construit à l'intérieur d'une bouteille, dont j'ai d'ailleurs oublié la provenance. Le hic c'est que je n'ai pas de support permettant de l'exposer horizontalement sans risque de faire rouler la bouteille jusqu'au sol, si vous voyez ce que je veux dire… Du coup la bouteille et son bateau bêtement vertical restaient le plus souvent enfermés dans un placard, ou au mieux posés verticalement sur un bout d'étagère depuis des lustres, ce qui est un peu dommage…

bateau dans une bouteille (vue verticale)

"Qu'à cela ne tienne", me dis-je soudain (oui, je sais, il m'arrive de me haranguer en ces termes), "Qu'à cela ne tienne, je vais fabriquer les petits supports adéquats, donc". Et paf, aussitôt dit aussitôt fait, après avoir récupéré une vieille plaque de contreplaqué, le tout fut rondement mené, en deux coups de cuiller à pot (…de Haagen Dazs 🙂 , et non, ne cherchez pas le lien affilié, y'en a pas 🙂 ).

Silence, on peint…

Et vu que des morceaux de contreplaqué brut, ce n'est guère sexy à regarder, je me suis dit "Voilà l'occasion d'utiliser un de nos mini-pots de peinture pour leur donner bonne figure". J'en ai donc ouvert un (coloris "Satin Marseille", ça ne s'invente pas !), ça me faisait une occasion toute trouvée. J'avais même préparé deux petits pinceaux mais je n'en ai même pas eu besoin, vu qu'ils ont eu l'idée… de souder un mini-pinceau à l'intérieur du couvercle ! Mâââââgik ! Très bien pensé ! Aux antipodes de la connerie (du moins à mes yeux 🙂 ).

supports peints

Voilà donc un objet (je parle du mini-pot) très intelligemment pensé, de mon point de vue, même si question empreinte carbone, gna gna gna, mais bon je m'égare. Cela m'a donné l'occasion d'avoir une pensée émue pour mes semblables (...du moins pour ceux d'entre eux qui ont conçu le truc, il y a un début à tout 🙂 ), et de me rendre compte que cela ne m'arrive sans doute pas assez souvent.

bateau dans une bouteille

Parce que comme disent les suisses, hein, quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend

Bon, bon, OK, j'arrête ! 🙂



– Commentaires Facebook –

Le Petit Abécédaire...

Livre 'Petit abécédaire...' - Bernard Lamailloux

"Un ouvrage bien documenté, écrit par quelqu'un qui sait de quoi il parle et qui le fait avec clarté humour et éthique. Les exemples et les conseils sont judicieux et très utiles. Je le recommanderai avec plaisir.."

Josiane de Saint Paul

Quel livre ! Un travail de moine. D'une grande originalité. J'ai à peine commencé à le parcourir et, déjà, je le savoure. Je vais d'ailleurs continuer à le déguster lentement. Bravo !

Serge Marquis


– Commentaires Facebook –

3 réponses sur “Penser à « ne pas déplorer la connerie des gens »…”

  1. Un échantillon de peinture vous a consolé de la connerie humaine, c’est beau. J’ai repeins un mur souillé après l’excavation d’une machine à laver la vaisselle avec ce genre de petit échantillon. Je l’ai usé jusqu’au bout avec joie car je n’avais pas ensuite à abandonner à un funeste dessèchement un pot entier de peinture qui n’aurait servi à rien d’autre. J’ai vécu une espèce de satisfaction de ce genre. Joli petit bateau soclé de bleu 🙂

    1. Merci pour vos appréciations, Thomas. C’était sympa, votre propre témoignage avec le « petit pot ». Et effectivement, je suis conscient de ce que mes bouts de bois sont un peu gros, j’ai fait avec ce que j’avais (un contreplaqué assez épais), mais au moins les morceaux de bois ne se sont pas cassés pendant mon intervention, c’est toujours ça de pris…

      C’est vrai que le rendu fait un chouïa mastoc, mais bon, c’est toujours mieux qu’un bouteille couchée sur une étagère, avec tous les risques que ça comporte (ai-je précisé que ma douce et tendre avait pris la fâcheuse habitude de laisser la bouteille dans cette dangereuse position ?…).

      En tout cas il est vrai que j’ai oublié de préciser que je ne suis pas un bricoleur topissime, mais bon, j’assume, car j’ai d’autres aptitudes, hahahahahaha ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *